Châteauroux-Bittou, un jumelage au beau fixe !

C’est sous l’impulsion du comité de jumelage Châteauroux – Bittou et de son dynamique président Jean-Yves Chauveau que les liens d’amitié et d’efficacité se sont tissés entre les deux villes…

jumelage bittou chateauroux

Châteauroux-Bittou, une ancienne colonie émancipée

ville de bittouAncienne colonie française, la Haute-Volta obtient l’indépendance en 1960. Le nom actuel du pays date du 4 août 1984, créé sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. Combinaison dans les deux langues principales du pays, il signifie la patrie des hommes intègresburkina se traduit par « intégrité, honneur » en mooré, et faso, terme emprunté à la langue dioula, signifie « territoire ou terre ou patrie ».

Châteauroux-Bittou, une société riche de plus de 60 ethnies !

jumelage chateauroux bittouSelon la constitution nationale, les habitants sont appelés les Burkinabè (mot invariable). Le suffixe «  » désigne l’habitant (homme ou femme). Ce suffixe est foulfouldé, langue parlée par les Peuls, peuple d’éleveurs nomades également présents dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest. Le choix de ce mélange de langues (trois langues qui ont le statut de langues nationales avec le français) pour la dénomination du pays et de ses habitants traduit la volonté d’unification d’une société multi-ethnique (plus de 60 ethnies).En français, on utilise également les mots Burkinais ou Burkinabés pour désigner les habitants.

Châteauroux-Bittou, l’agriculture reine

jumelage chateauroux bittouBittou est au sud-est du Burkina Faso, c’est une ville frontière avec le Togo et le Ghana, située sur l’axe routier qui relie Lomé à Abidjan. Bittou compte 12.000 habitants, c’est la ville chef-lieu du département de Bittou situé dans la province du Boulgou. La langue parlée est le bissa, langue de l’ethnie dominante. La langue officielle est le français. Les saisons, sèches de décembre à fin mai et humides de juin à novembre, rythment le travail essentiellement basé sur l’agriculture. Principale source de revenus, l’agriculture fait vivre 90 % de la population. Le mil, le sorgho, les pois de terre, les arachides, le coton et plus récemment le riz pluvial sont les cultures les plus courantes…

Châteauroux-Bittou, un échange fructueux…

Jusqu’à maintenant un préfet-maire était aux commandes de la ville, mais très prochainement Bittou organisera ses premières élections pour élire un maire. Bittou est donc aujourd’hui reconnue comme une commune de plein droit ! En terme d’équipements, Bittou possède trois écoles (dont deux terminées grâce au soutien du Comité de Jumelage), un collège, un dispensaire (dirigé par un infirmier d’Etat), une maternité, un centre pharmaceutique, une préfecture, des services de douane, une gendarmerie, un poste de police…

Châteauroux-Bittou, le jumelage qui fait sens

jumelage chateauroux bittouDe beaux projets sont mis en place par le comité de jumelage. Par exemple l’ouverture d’un dépôt pharmaceutique avec aide à la mise en place et apport de médicaments génériques. Aujourd’hui, le dépôt s’autofinance grâce à la vente des médicaments à la population ! Le jumelage aide aussi au  financement de l’aménagement de 10 hectares de bas-fonds pour la culture du riz pluvial, l’achat pour les écoles et le collège de livres de français en édition africaine… N’hésitez pas à vous rapprocher de la mairie pour en savoir davantage sur ce jumelage passionnant, voire pour y contribuer !

Mairie de Châteauroux
Rond-point du Bombardon
36000 Châteauroux
Tél. : 02 54 08 33 00

http://www.ville-chateauroux.fr/en/index.html

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *